Web to print⎜imprimeur

La publication dynamique

Il existe des solutions éditoriales en ligne qui vous permettent de créer vos documents.

  • Est-ce la fin annoncée du métier de maquettiste pao ?
  • Et vous qui me lisez, qu’est-ce que vous en pensez ?
  • Avez-vous déjà utilisé un service en ligne similaire ?
  • Quelles en sont les limites ?

Fiche wikipedia

web-to-print le blog

Printflux le site

Lien rajouté le 3/02/2012 : Quelle est la définition du web-to-print ?

7 réflexions sur “Web to print⎜imprimeur

  1. Bonjour, le principe est intéressant mais ne remplacera pas le graphiste.
    Les petits trucs qui ne sont pas gérés par l’application : transparences, grand choix de police (quand vous récupérez le doc en ind ou qxd l’interface vous offre les polices? ils faut les acheter?) les surimpressions , les ombres, détourages, les éventuels problèmes de format d’image ou résolution …
    Sont coût qui n’est donné 450 + 18 (+ 1500 Euros de paramétrage sans parler de la formation à 2400 Euros…).
    Concrètement pour le 3 volets de 6 pages qui est présenté, en partant de rien, il me faut 1 ou 2 h maxi soyons foux 3 h avec les retours du client, pour créer une vrai maquette unique avec de vrais choix graphique/police/mise en page et même recherche iconographique (en libre de droit)… 1 photo par page que vous auriez acheté pour la réalisation online.
    Généralement j’offre un forfait avec le détails des postes, j’indique toujours un prix d’impression avec le suivi et livraison :
    soit pour 3 volets A5 fermé en 135 gr CB à 1250 ex (impression offset) 250 Euros HT. Création, exécution, achat d’art (inclus 6 photos) avec 1 jeux de corrections soit
    290 Euros HT…
    Donc pas forcément un bon choix même si intéressant dans l’approche, rapport coût / qualité / créativité / simplicité = moyen…
    Eric M. DA & graphiste freelance depuis plus de 15 ans.

    J'aime

    1. Bonjour,
      Voilà le commentaire que j’attendais de lire. Je suis très satisfaite de votre analyse, et je partage à 100% votre description des avantages et inconvénients du web-to-print. Merci à vous.

      J'aime

  2. Disons que c’est comme tout, cela peut monter le niveau de compétences nécessaire : si on automatise la réalisation des documents, cela donne d’autant plus d’importance et de complexité à la création des templates.
    Donc contribuer à la fin du métier d’opérateur PAO, je crains que oui, tout comme le traitement de texte a déjà donné un gros coup à ce métier.
    Mais en revanche, offrir davantages de débouchés dans la conception, peut-être, non ?
    Et puis après, c’est pour le tout-venant, ce système, bien évidemment pas pour des documents aux petits oignons, qui ne peuvent se passer du grain de folie ou d’improvisation de l’humain…

    J'aime

  3. Je ne pense pas que se soit la fin de la PAO, loin de là. Les outils de Web to Print offrent de nombreuses possibilités en effet, mais restent beaucoup plus limités que l’imagination débordante des graphistes et autres concepteurs. Les imprimeries en ligne peuvent proposer ce type d’outils en effet, qu’il faut savoir gérer au mieux pour optimiser le temps de traitement des commandes. Pour certains documents, comme les flyers, affiches ou cartes de visites, cela semble envisageables. Pour ce qui est des brochures ou dépliants par exemples, la chose peut s’avérer plus ardu.

    J'aime

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s